dimanche , mai 31 2020
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / des jeunes arrêtés à Marrakech pour avoir fumé en public pendant le ramadan
des jeunes arrêtés à Marrakech pour avoir fumé en public pendant le ramadan

des jeunes arrêtés à Marrakech pour avoir fumé en public pendant le ramadan

Cinq Marocains, deux filles et trois garçons, ont été arrêtés et placés en garde à vue dans les rues de Marrakech, leur promenade à Gueliz n’aura duré que quelques minutes. Ce n’est pas à cause du confinement mais parce qu’ils fumaient en journée, un grave délit pendant le ramadan, ce qui a attiré l’attention des passants et de la police qui a embarqué tout le monde. Cette loi d’un autre âge, pour beaucoup d’internautes, ne vise que les musulmans, alors comment les autorités peuvent vérifier l’appartenance d’un citoyen à l’islam??? L’islam est la religion de l’état et les Marocains sont automatiquement considérés comme musulmans quand ils ne sont pas de la minorité juive, l’apostasie est désapprouvée par la société et le prosélytisme condamné par la loi. Cependant ils sont selon le département d’état américain environ 6000 marocains convertis au christianisme qui vivent leur religion en clandestinité. L’exemple de Rachid, Mustapha au sein d’une famille de Aït Melloul, région d’Agadir, sur la photo de la une publiée par France Soir.

Selon le quotidien Al Massae, qui rapporte ce fait divers, les cinq jeunes ont été immédiatement conduits dans les locaux du commissariat du seizième arrondissement, où ils ont été placés en garde à vue sur instruction du parquet. Après l’achèvement de l’enquête, indiquent les sources du quotidien, les personnes arrêtées seront présentées devant le juge chargé des affaires de flagrant délit au tribunal de première instance de Marrakech, pour un procès à distance en ces temps de crise pandémique de Covid-19. 

Ces jeunes, qui habitent le quartier El Mellah, dans l’ancienne médina de Marrakech, devraient être poursuivis et condamnés en vertu de l’article 222 du code pénal marocain. Cet article stipule que tout individu connu pour son appartenance à l’islam (!!!) et rompant ostensiblement le jeûne dans un lieu public, pendant le ramadan, est passible d’un à six mois d’emprisonnement et d’une amende.

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com