mercredi , septembre 28 2022
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Art & culture / Un carton plein pour « Zéro »
Un carton plein pour « Zéro »

Un carton plein pour « Zéro »

Pas de changement du niveau du classement des trois premiers films du box-office au Maroc. Le long métrage «Zéro» de Nourredine Lakhmari occupe largement le fauteuil de leader, avec 132 595 entrées.

Décidément, «Zéro» est le film de l’année 2013. Ce long métrage de Nourredine Lakhmari fait cavalier seul dans le classement du box-office au Maroc. Avec plus de 132 595 entrées, le succès du film est sans appel auprès des guichets. Le film confirme que le polar noir, même s’il n’a pas la place qu’il mérite dans le paysage cinématographique national, attire les cinéphiles marocains. Il s’agit d’une grande performance qui se poursuit depuis sa sortie en décembre 2012. Entretemps, l’opus a bénéficié du «prestige d’avoir glané plusieurs prix, dont celui du Meilleur film marocain et du Meilleur acteur masculin au Festival national du film de Tanger», note le critique de cinéma Mohamed Bakrim. Après «Zéro», deux longs métrages à succès étoffent le podium national.

Selon les chiffres du box-office marocain qui viennent d’être actualisés par le Centre cinématographique marocain (CCM), c’est «les Chevaux de Dieu», un long métrage de Nabil Ayouch, inspiré du roman «les Étoiles de Sidi Moumen» de Mahi Binebine, qui arrive en deuxième position avec plus de 80 688 entrées.

Les observateurs s’accordent à dire que ce chiffre reste très important. Cela s’explique par le fait que la sortie du film a coïncidé avec celle d’un grand nombre de productions marocaines proposées d’affilée en début de cette année 2013.

À en croire le critique Mohamed Bakrim pour qui, eu égard au nombre réduit de salles disponibles «qui restreint la marge de manœuvre des distributeurs, le film de Nabil Ayouch est tout de même bien placé pour figurer en bonne position lors du bilan annuel du cinéma marocain». Le leader et son dauphin en tête de ce classement sont talonnés de très près par le long métrage «Road to Kaboul» de Brahim Chkiri avec 53 200 entrées. Considéré unanimement comme étant «le film phénomène de 2012» par les critiques et les observateurs, ce film conforte surtout «son chiffre global record de 300 000 entrées, le situant parmi les plus grands succès de l’histoire du box-office marocain», ajoute Mohamed Bakrim.

Bref, les chiffres du box-office, fournis par le Centre cinématographique marocain, en termes d’entrées, confirment que le cinéma national bouge dans le bon sens, se porte bien et arrive à se réconcilier avec les cinéphiles marocains.

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com