lundi , août 10 2020
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / RT les chaînes de propagande de Poutine interdites
RT les chaînes de propagande de Poutine interdites

RT les chaînes de propagande de Poutine interdites

RT, le groupe médiatique de l’état russe, Russia Today, chapote la propagande à l’extérieur de la Russie, sans surprise il est dirigé par des proches de Poutine dont Dimitri Kiseliov, qui s’était notamment chargé d’organiser la propagande pro-russe en Crimée lors de son annexion en 2014. Et ce n’est pas par hasard qu’il figure sur la liste des sanctions de l’Union européenne (UE). Ce qui a motivé la Lituanie et la Lettonie d’interdire la diffusion de sept chaînes du groupe et d’autres chaînes russes de télévision, connues pour leurs visions pro-Kremlin. Les pays baltes, inquiets, ont pris la décision début juillet sous fond de posture agressive et révisionniste de la Russie.

Une autre propagande est menée dans le monde arabe cette fois-ci pour soutenir des dictatures et discréditer la lutte des peuples. Russia Al youm est la version arabe du groupe présente notamment sur la toile pour soutenir les régimes des tyrans tels que Bachar, Haftar en Libye, Al sissi en Égypte. Ce qui ne semble pas suffire à Poutine puisqu’il soutien militairement les mercenaires de Wagner, dirigé par Dmitri Outkin, un ancien officier du GRU (renseignements militaires russes), pour renverser le gouvernement légal en Libie.

Début 2020, la Lettonie, Lituanie et l’Estonie ont demandé un avis à la Commission européenne, qui a confirmé que les sociétés dirigées par les personnes sanctionnées peuvent être susceptibles d’en subir les conséquences, ont rapporté les médias lituaniens.

La Lettonie, qui a interdit 16 chaînes en tout, a été la première à interdire RT elle-même : en le faisant elle a lancé un appel à suivre au reste de l’UE. Aujourd’hui, comme le rapporte le média public letton, certaines personnalités demandent à la Lettonie d’expliquer plus clairement les raisons de cette interdiction. Au vu des critiques de certaines organisations, peu comprennent l’ampleur des campagnes de désinformation lancées par la Russie.

La question est sensible dans la région balte, étant donné le contexte. Outre des campagnes de désinformation, la Russie cherche à réécrire l’histoire. La Russie a récemment adopté des amendements à la Constitution pour protéger « la vérité historique ». La Douma russe cherche aussi à réhabiliter le traité de non-agression Ribbentrop-Molotov, signé par l’Allemagne nazie et l’Union soviétique en 1939 et qui officialise le passage des trois États baltes sous la domination soviétique.

Cette tendance préoccupe les pays concernés. Devant ses homologues européens à Bruxelles, le président lituanien Gitanas Nausėda s’est inquiété des conséquences que cela pourrait avoir à sur l’indépendance des pays baltes. Que pourrait-il se passer si l’occupation est remise en question ? Pour les Baltes, une manière de lutter est donc d’interdire ces chaînes de télévision diffusant ce message sur le câble et internet.

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com