lundi , février 17 2020
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / Mohammed Ben Salman, le prince pirate
Mohammed Ben Salman, le prince pirate

Mohammed Ben Salman, le prince pirate

Une enquête approfondie, qui a servi de base à un rapport des Nations unies à paraître, affirme que le téléphone de Jeff Bezos, l’homme le plus riche du monde, patron d’Amazon, Washington Post.., a été piraté après la réception d’un message WhatsApp envoyé par le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed Ben Salman. Depuis la révélation de ce piratage hors normes, de nombreux utilisateurs se posent des questions sur la sécurité de leur téléphone. Mais pourquoi ce prince-roi turbulant va-t-il pirater le téléphone de son “ami”? Pour au moins deux raisons; le prince qui ne peut admettre une quelconque critique à son égard et au régime qu’il dirige, tronçonneuse en main, vise à faire taire son compatriote Jamal Kashoggi qui devient gênant depuis qu’il critique le régime saoudien dans les colonnes du Washington Post, l’autre raison est le choix de Jeff Bezos d’installer le siège Amazon au Bahreïn au lieu de l’Arabie prévu à la base.

Un piratage qui a coûté à Bezos plus de 30 milliards de dolars

Les enquêteurs mandatés par Jeff Bezos ont pu observer que le téléphone avait envoyé de très grandes quantités d’informations juste après que le milliardaire américain a reçu un message vidéo envoyé par le prince héritier saoudien. Et si les enquêteurs se disent très confiants dans le fait que le piratage soit directement lié à cette vidéo, ils ne disposent pas, comme souvent dans ce type de dossier, d’une preuve irréfutable. Quant à l’Arabie saoudite, elle nie tout rôle dans ce piratage comme elle avait longtemps nié toute implication dans la disparition de Khashoggi avant de reconnaitre ce crime odieux.

Les soupçons se portent sur un logiciel israélien “Pegasus”; un système d’espionnage utilisé dans le passé par les services saoudiens; y compris contre des proches du journaliste Kashoggi, assassiné au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul en 2018. Ce piratage n’est pas anodin puisqu’il a révélé une relation extraconjugale du milliardaire qui a conduit au divorce et au partage de sa richesse avec son ex-femme, évaluée à 64 milliards de dollars.

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com