jeudi , octobre 22 2020
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / la covid-19: le virus qui divise
la covid-19: le virus qui divise

la covid-19: le virus qui divise

Si la Covid-19 est parvenue à mettre à mal l’économie planétaire, elle est parvenue aussi à diviser la société, il y a ceux qui soutiennent les mesures de protection imposées par les autorités et ceux qui s’y opposent, notamment au port du masque. En Belgique, même au sein de la Celeval (la cellule d’évaluation qui conseille les politiques) le torchon brûle. Des débats animés ont marqué la dernière réunion, des membres de l’organe consultatif, comme le rapporte le quotidien De Morgen. La pierre d’achoppement ? La nécessité ou non de durcir le ton face à une recrudescence de l’épidémie. Si certains sont partisans d’une politique plus stricte, d’autres prônent un assouplissement des mesures. Des opinions contraires qui ont mené à une inévitable confrontation. Il est particulièrement dangereux de minimiser le coronavirus. C’est ce que rétorque l’infectiologue Erika Vlieghe (UAntwerpen).

Le ton est particulièrement monté entre Lieven Annemans, (photo face à Erika Vlieghe), professeur d’économie de la santé (UGent) et fervent partisan d’un assouplissement des mesures. “Comment aurions-nous pu mieux gérer le virus dans cette phase? Se demande-t-il. Avec une culture de la peur, du drame, des chiffres trompeurs des mesures disproportionnées? J’aurais préféré avec de la vigilance, de la sérénité, des chiffres corrects, des mesures équilibrées?Plusieurs experts qui, eux, sont favorables à un contrôle plus strict de la situation épidémiologique accusent l’économiste de la santé de minimiser l’impact du virus et la nécessité des mesures sanitaires, selon De Morgen.

M. Annemans s’est, par ailleurs, exprimé jeudi au sujet de l’augmentation croissante des contaminations, arguant qu’il fallait s’intéresser au taux de positivité. “Il a fluctué autour de 3% pendant des semaines, y compris ces dernières semaines au cours desquelles certains mettaient déjà en garde contre une augmentation”, a-t-il relativisé, soulignant que la hausse du taux de positivité actuelle faisait écho au nombre de tests qui lui aussi avait augmenté.

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com