mercredi , juillet 8 2020
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / En un mot / George Floyd est la goutte qui a fait déborder ce vase d’injustice et d’impunité
George Floyd est la goutte qui a fait déborder ce vase d’injustice et d’impunité

George Floyd est la goutte qui a fait déborder ce vase d’injustice et d’impunité

La violence policière contre les noirs aux États-Unis et les arabes en Europe devra cesser par des mesures politiques fortes contre cette complicité criminelle sans quoi la violence devra engendrer la violence. C’est ce qui se passe aujourd’hui aux États-Unis. Plusieurs grandes villes y placées sous couvre-feu, les chars dans les rues, pour tenter de calmer la colère qui s’est emparée du pays depuis la mort de George Floyd; un citoyen noir tué par un groupe de policiers blancs. Il avait quitté le Texas pour commencer une nouvelle vie à Minneapolis, dans le Minnesota, dans le nord des Etats-Unis. Mais cet Afro-Américain de 46 ans, décrit comme un homme généreux, qui a perdu son emploi pendant la crise due à la pandémie de Covid-19, est mort lundi 25 mai face contre terre, le cou sous le genou d’un policier blanc.

Tardivement et face à la révolte et aux émeutes, malgré la violente riposte es autorités, plus de 4.400 arrestations, quatre policiers ont été licenciés dont le tueur; Derek Chauvin arrêté et inculpé d’homicide involontaire, qui n’était pas à son premier essai puisque selon son dossier 17 plaintes étaient déposées contre lui mais en absence de la justice conte la corporation policière il avait obtenu le permis de tuer George.

George Floyd « n’était rien de moins qu’un ange envoyé sur terre », a réagi sa petite amie, Courtney Ross, auprès de CBS News. « Et nous l’avons diabolisé, et nous l’avons tué », a-t-elle dit. George Floyd avait, selon les médias américains, deux enfants. Roxie Washington, la mère de sa fille de 6 ans à Houston, l’a décrit comme un père dévoué. « Parce qu’il était si grand, les gens pensaient qu’il cherchait la bagarre », a-t-elle déclaré, citée par leHouston Chronicle.« Mais c’était une personne aimante, et il aimait sa fille. 

« Tout le monde aimait mon frère », a déclaré Philonese Floyd mardi, au lendemain de ce décès qui a provoqué des manifestations dans plusieurs villes et ravivé les appels à en finir avec un racisme « systémique » en Amérique« C’[était] un doux géant »a-t-il affirmé à CNN« Il ne [faisait] jamais de mal à personne. »

Le président Donald Trump a promis de «stopper la violence collective» par des balles, ce qui a renforcé la détermination des défenseurs des droits des noirs et a provoqué plusieurs nuits d’émeutes à Minneapolis, et aussi dans plusieurs États tel que Washington, où selon un journal le président a du se réfugié dans un bunker de la Maison blanche.

«Ils ne nous donnent pas le choix, il y a tellement de colère», expliquait Deka Jama, une femme de 24 ans venue «réclamer justice» pour George Floyd.

Des affrontements ont également eu lieu à New York, Philadelphie, Los Angeles et Atlanta, conduisant les responsables de ces deux dernières villes, ainsi que ceux de Miami et Chicago, à annoncer à leur tour un couvre-feu.

Donald Trump, qui a dénoncé à plusieurs reprises la mort «tragique» de George Floyd, a estimé que les émeutiers déshonoraient sa mémoire.

«Nous ne devons pas laisser un petit groupe de criminels et de vandales détruire nos villes», a-t-il lancé en attribuant les débordements à «des groupes de l’extrême gauche radicale» et notamment «Antifa» (antifascistes).

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a lui aussi condamné dimanche les violences. «Manifester contre une telle brutalité (policière) est un droit et une nécessité (…) Mettre le feu à des villes et la destruction gratuite ne l’est pas», a-t-il affirmé.

A propos de Ya Yanass

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com