samedi , avril 4 2020
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / En un mot / “Deal du siècle” pour s’approprier les territoires palestiniens
“Deal du siècle” pour s’approprier les territoires palestiniens

“Deal du siècle” pour s’approprier les territoires palestiniens

Trump et son ami Netanyahu dévoilent enfin le «deal du siècle» comme l’annonçait l’administration américaine depuis plus de trois ans, pour régler à la baguette magique le conflit israélo-palestinien qui dure depuis 1948, l’année de Nakba “grande catastrophe” de l’exode des Palestiniens chassés par les arrivants juifs imposés par les Britanniques qui occupaient la Palestine. Une montagne qui accouche d’une souris

Pourquoi maintenant? Trump visé par une procédure de destitution à quelques mois de l’élection présidentielle a besoin du soutien des juifs et “sionistes chrétiens” américains et d’évangéliques (photo de bénévoles évangéliques de l’association Ha Yovel dans la colonie d’Ofra), plus de 70% le soutient selon un dernier sondage, malgré les scandales sexuels dont il est impliqué, 19 femmes, dont des actrices pornos et d’anciennes Miss, l’accusent, 130.000 dollars ont été versés pour faire taire l’une d’entre elles. Cela ne semble pas déranger la chrétienté!

Le projet de paix américain pour le Moyen-Orient, inspiré et rédigé par Netanyahu, en absence des principaux concernés; les Palestiniens, dont dira Saëb Erakat, secrétaire général de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) et négociateur des accords d’Oslo qu’Israël n’a jamais respectés, “la soi-disant équipe américaine pour la paix a seulement copié et collé le plan de Netanyahu et des colons”, a-t-fustigé. Il prévoit notamment l’annexion de la quasi-totalité de la Cisjordanie occupée, des colonies…, faire de Jérusalem la capitale indivise d’Israël, s’accaparer des frontières de la Palestine du côté égyptien et jordanien, en somme Trump offre les territoires occupés à ses amis israéliens, en contrepartie des investissements de 50 milliards de dollars que l’Arabie, les Emiras arabes, Bahreïn, Omane vont devoir financer. Le beurre et l’argent du beurre!

Selon la Maison-Blanche, le projet propose un État palestinien “démilitarisé”, avec des tracés qui seraient nettement en deçà de ce à quoi aspirent les Palestiniens, à savoir la totalité des territoires occupés depuis 1967 par Israël! Le président Trump a souligné que le futur État palestinien ne verrait le jour que sous plusieurs conditions, dont “le rejet clair du terrorisme” visant au premier plan à faire taire la résistance, pour s’accaparer du reste des territoires palestiniens dans les décennies à venir.

Il a vanté un projet “gagnant-gagnant” avec une solution à “deux États”; un État juif sioniste plus fort que jamais et un pseudo-État palestinien sans armée, sans frontières extérieures, des cantons éparpillés sous le contrôle de l’armée de l’occupant. Mahmoud Abbas, qui refuse toute médiation américaine, jugeant Trump complètement parti pris depuis le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, a affirmé que le plan “ne passera pas” et que ni Jérusalem ni les droits des Palestiniens ne sont à vendre. L’ONU pour sa part a souligné qu’elle s’en tenait aux frontières définies en 1967, la Jordanie voisine adopte la même position, quant à la Turquie qui rejette un tel “deal” parle de vol de territoires.

YANASS

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com