lundi , février 17 2020
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Art & culture / Contre la venue de Charlie Hebdo à l’université bruxelloise
Contre la venue de Charlie Hebdo à l’université bruxelloise

Contre la venue de Charlie Hebdo à l’université bruxelloise

L’Union Syndicale Etudiante, jeunes FGTB, et le Cercle Féministe de l’ULB s’opposent et souhaitent empêcher la tenue d’un débat sur la liberté d’expression à l’ULB. Ils estiment que “l’ULB se rend honteusement complice de ces réactionnaires”; Charlie Hebdo. “Charlie Hebdo participe ainsi à la censure des minorités en les empêchant d’élever leurs voix. Alors si c’est ça “être Charlie”, en 2020.”

La venue de deux membres du journal satirique Charlie Hebdo, le rédacteur en chef Gérard Biard et la DRH, Marika Bret, est à l’origine de leurs oppositions. En cause l’édito de Riss, cinq ans après les attentats dont le journal était la cible et qui dénonçait les “nouveaux visages de la censure”. “Hier, on disait merde à Dieu, à l’armée, à l’Eglise, à l’Etat. Aujourd’hui, il faut apprendre à dire merde aux associations tyranniques, aux minorités nombrilistes, aux blogueurs et blogueuses qui nous tapent sur les doigts comme des petits maîtres d’école”.

Dans le communiqué, qui prône la libération de la parole des minorités mais aussi la non-tenue du débat organisé à l’ULB, on peut lire:

“Au nom de “l’universalisme”, il faudrait pouvoir tout dire sans se prendre de réactions des personnes ouvertement visées ? Se défendre, dénoncer des propos qui nous oppriment, c’est vraiment atteindre à la liberté d’expression ? Charlie Hebdo se place donc en opposition à celleux (celles et ceux, en écriture inclusive, NdlR.) qui défendent une politique intersectionnelle et remettent en question les privilèges blancs, homme, cis, hétéro, bourgeois, etc. Ainsi, Charlie Hebdo a rejoint depuis longtemps les rangs des réactionnaires de tout poil dans leur dénonciation des « nouveaux censeurs ». Ce sont les mêmes qui défendent une “laïcité” à la française, islamophobe, méprisante du droit de chacun·e à disposer de son corps. Charlie Hebdo participe ainsi à la censure des minorités en les empêchant d’élever leurs voix. Alors si c’est ça “être Charlie”, en 2020, nous ne le sommes clairement pas ! L’ULB se rend honteusement complice de ces réactionnaires .

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com