samedi , avril 4 2020
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / Brexit: une chance pour l’Europe
Brexit: une chance pour l’Europe

Brexit: une chance pour l’Europe

Depuis le 31 janvier le retrait de l’Union Jack devant le parlement européen symbolise un changement au sein de l’union européenne. Le Royaume-Uni, pays membre depuis 1973, devient un « pays tiers ». Les 73 eurodéputés britanniques élus en mai ont déjà plié bagage – 46 de ces sièges seront réservés pour de futurs États membres et 27 seront redistribués-. Avec le départ du Royaume-Uni, L’UE va pour la première fois perd un État membré, soit 66 millions d’habitants sa population pour passer à 446 millions, son territoire diminuera de 5,5 % et sa puissance économique de 15 %.
Les postes de fonctionnaires occupés par les Britanniques à Bruxelles seront supprimés sauf pour ceux qui avaient anticipé et acquis une double nationalité afin de pouvoir rester. Pas de changement majeur avant le 31 décembre prochain, le délai proposé pour conclure des accords commerciaux et douaniers. À propos de l’économie, le nerf de la guerre, Boris Johnson compte sur son allié Donald Trump, fervent défenseur du Brexit, qui lui promet monts et merveilles à condition que son bail à la Maison-Blanche sera prolongé et qu’il aura quelque chose, beaucoup, à gagner!

Il semble difficile de prédire le gagnant et le perdant de cette sortie mais ce qui est sûr est que la Chine en tirera profit, l’Union européenne, pour sa part, sera plus forte et plus unie et que certains projets notamment de la défense unique sont à portée de main.

Pour l’ancien ministre de la défense belge Andé Flahaut: “La présence du Royaume-Uni a, par exemple, limité drastiquement les moyens budgétaires et humains de l’Agence européenne de défense ou du Centre satellitaire de Torrejon, et retardé considérablement le développement du programme Galileo. L’Union européenne s’en est trouvée lourdement affaiblie. Il est donc temps que — désormais — les 27 membres de l’UE s’unissent autour d’un projet concret de Défense européenne complémentaire à l’OTAN. Dans un monde de plus en plus instable, il est essentiel de favoriser l’émergence d’un tel projet capable de limiter notre dépendance à l’égard des États-Unis dont les choix, tant politiques que stratégiques, nourrissent chaque jour nos plus vives préoccupations.”

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com