samedi , avril 4 2020
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / En un mot / Arnaques écologiques
Arnaques écologiques

Arnaques écologiques

 La voiture électrique, selon plusieurs études et de l’avis d’un grand constructeur, pollue davantage que celle du diesel.

A la différence des véhicules thermiques, la majorité des impacts environnementaux d’un véhicule électrique interviennent lors de la phase de fabrication”, confirme l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Les batteries nécessitent de multiples métaux rares, cobalt, lithium,.. et dont l’extraction et le raffinage nécessitent l’emploi d’énormément d’eau et de produits chimiques. La pollution est ainsi déplacée dans les pays producteurs des matières premières.

Au-delà de l’aspect écologique, le principal argument des écologistes et des gouvernements qui leur emboîtent le pas ces deux dernières décennies est le prix du plein d’électricité. La plupart du temps, la recharge revient à moins d’une dizaine d’euros actuellement. Un argument de taille, surtout que certains véhicules diesel et essence sont déjà bannis dans les grandes villes telle que Bruxelles qui les interdira totalement dès 2035, mais il se pourrait bien que cet argument essentiel pour le consommateur ne fonctionnera plus très bientôt.

En effet le principal fournisseur de bornes de recharge rapide en Europe a annoncé la mise en place d’une nouvelle grille de tarification. Ionity ne facturera plus un plein au prix fixe de 8 euros. À partir du 31 janvier, le passage à une borne Ionity sera facturé 0,79 euro le kilowattheure. Un nouveau plan tarifaire qui devrait drastiquement faire grimper la note.

Dans les faits, un trajet de 5 heures effectué par une voiture électrique qui consomme 20kWh/100km reviendrait à 79 euros, soit dix fois plus qu’à l’heure actuelle. Le même trajet parcouru par une voiture traditionnelle reviendrait à environ 45 €, sur base d’un carburant facturé à 1,50€/litre en moyenne. Ce qui signifie que votre plein vous coûtera le double. Voilà ce que la classe politique nous cache.

Le vice-président d’Ionity, Marcus Groll, justifie cette augmentation particulièrement importante par la qualité de « service unique » et la « puissance inédite » des bornes de recharge du réseau Ionity. Les bornes Ionity livrent jusqu’à 350 kW par véhicule et jusqu’à 200 kW six voitures en même temps, ce qui réduit le temps de recharge.

À l’heure actuelle, Ionity compte un peu plus de 200 bornes installées aux quatre coins de l’Europe, dont une quarantaine en France et 4 en Belgique. L’entreprise ambitionne de doubler ce chiffre cette année.

A propos de Ya Yanass

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com