mardi , novembre 21 2017
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / Samusocial: une affaire de famille
Samusocial: une affaire de famille

Samusocial: une affaire de famille

La démission forcée de Yvan Mayeur du poste de bourgmestre de la ville de Bruxelles, lâché par ses camarades et contraint par un climat de suspicion qui règne autour de la classe politique et essentiellement la famille socialiste, n’a pas pour autant clore l’affaire Samusocial. On apprend que cette association qui est sensée venir en aide aux sans abris était une affaire de famille.La directrice Pascal Peraëta, qui n’est autre que la concubine de Mayeur, employait des membres de la famille; fille, frère et même la fille de la présidente du PS bruxellois avait bénéficié de ces combines. A rappeler que cette association bénéficie d’un budget de plus de dix millions d’euros par an.

Les ministres bruxellois Céline Fremault (cdH) et Pascal Smet (sp.a) ont finalement obtenu le détail des rémunérations de l’ex-présidente du CPAS de Bruxelles, Pascale Peraïta, révèlent nos confrères de L’Echo.
Contrainte de démissionner de la présidence du CPAS, faisant suite à l’annonce d’Yvan Mayeur officialisant qu’il quittait son fauteuil de bourgmestre de Bruxelles, Pascal Peraïta a été sommée de fournir le montant de ses rémunérations en 2016.

On apprend donc que la conseillère communale socialiste a touché environ 187.585 euros bruts, sans compter les divers avantages (la voiture de fonction par exemple), auxquels on ajoute les 17.080 euros du Samusocial. Ce qui représente un total de 204.665 euros bruts perçus sur l’année 2016.

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*