20/09/2017
L'info en continu
Vous êtes ici: Accueil > International > Saïd Chaou: Hollandais de seconde zone
Saïd Chaou: Hollandais de seconde zone

Saïd Chaou: Hollandais de seconde zone

Les autorités marocaines respecteront-elles les garanties données aux Hollandais à propos de l’affaire de l’ancien député Said Chaou arrêté aux Pays-bas? Rien n’est moins sûr. La procédure d’extradition s’annonce longue. La Cour européenne pourrait être sollicitée si le Pays-Bas ne sacrifie pas les procédures pour des intérêts politiciens.
Le ministère néerlandais de la Justice a demandé des «garanties» de la partie marocaine avant de procéder à l’arrestation de Saïd Chaou, indique un communiqué diffusé par la presse marocaine. Il assure que M. Chaou a le droit de recourir en appel la sentence de la justice. (Ce qui est pratiqué dans tous les pays du monde, y compris les régimes totalitaires, et ne signifie nullement l’indépendance de la justice). Et de préciser que le suspect sera poursuivi pour trafic international de stupéfiants et non pour ses activités politiques (Donc rien que pour cela il risque 7 ans fermes sans aucune possibilité de libération anticipée, avec le risque de sortir d’autres affaires, avant chaque libération).
Selon La Haye, Chaou passera sa peine d’emprisonnement aux Pays-Bas (Ce qui ne se fera sûrement pas). Toute une gymnasitique politique pour punir l’ex-dèputè du parti du Palais (PAM) pour son soutien au mouvement du Rif, déclare à Yanass un sympathisant du Hirak.
La porte-parole du département de la Justice, Karen Timmink, a déclaré à l’AFP que «l’arrestation a eu lieu car le Maroc nous a assuré que Saïd Chaou ne sera jugé que pour le chef d’accusation de trafic international de stupéfiants et non pour ses activités politiques, et qu’en cas de peine de prison, il pourrait l’effectuer aux Pays-Bas».
Par ailleurs dans son communiqué, le ministère de la Justice mentionne que les Pays-Bas n’extradent ses ressortissants qu’à la condition qu’ils purgent leurs condamnations dans les prisons néerlandaises. Saïd Chaou est porteur de la nationalité néerlandaise.
Les Européens n’hésitent décidément plus à traiter des nationaux, d’origines du Maghreb ou d’autres pays musulmans, de seconde zone. On n’imaginerait même pas que ce même ministre de la justice extraderait vers Casablanca un Johan Van De Put (nom imaginaire) pour du trafic de drogue!
La fin de la discrimination ce n’est pas pour demain.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Toutes les dernières actualités

Revoir les programmes Yanass TV

Toutes nos vidéos

VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 53
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 52
VIDÉO/Syrie – Les morts se relèvent à la fin du reportage
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 51
VIDÉO: Halal ou Haram
VIDÉO: Un israélien agresse des travailleurs palestiniens
VIDÉO: Robert De Niro soutient l’agressivité des israéliens
VIDÉO: Gala futsal en soutien au petit Imad

Abonnez-vous à notre newsletter

Cinéma

Étiquettes

Connexion