20/09/2017
L'info en continu
Vous êtes ici: Accueil > Politique > Raouf et la monarchie
Raouf et la monarchie

Raouf et la monarchie

L’écrivain et fils du général Mohamed Oufkir, Raouf, qui a subi en plein fouet les années de plomb, a publié sur sa page Facebook « Je n’ai qu’un seul pays, une seule passion : Le Maroc. Je n’ai qu’un seul parti. La monarchie. Et une affection profonde et particulière pour l’homme et l’admirable souverain qu’est SM Mohammed VI », fait-il savoir dès les premiers passages de son post.

Après la mort, suicide ou exécution, du général Mohamed Oufkir suite au putsch raté de 1972 contre Hassan II, sa famille, femme et enfants, a été arrêtée et enfermée à Tazmarmart pendant vingt ans. Alors âgé de  11 ans, Raouf Oufkir était, avec son frère cadet Abdellatif et ses soeures. À l’âge de 20 ans, les geôliers le séparent du reste de sa famille et il va rester pendant dix ans dans l’isolement le plus total. Il raconte son histoire, une histoire attachante sans haine, sans violence malgré celle des lieux et des décideurs, dans son livre « Les invités du roi, 20 ans dans les prisons de Hassan II ». Il est également l’auteur d’un autre livre intitulé Pourquoi l’intégrisme nous menace ?

Pour Raouf Oufkir, deux décennies après son évasion de la prison la plus inhumaine de la planète,  c’est en Mohammed VI et « en lui seul que réside l’espérance de la réussite de notre pays et certainement pas dans les partis politiques qui depuis l’indépendance n’ont cessé de jouer double jeu, de déployer duplicité et complots dans des intérêts politiciens, des calculs et des ambitions personnelles. »
Toutefois, Oufkir nuance sa position et adopte un ton critique. « Même si tout reste à faire sur le long et ardu chemin de la démocratie et de l’État de droit, le Maroc, grâce à ses institutions séculaires, a au moins le mérite de s’être engagé bon gré mal gré sur cette voix avec tout ce qu’elle comporte d’obstacles, de difficultés et d’incertitudes dans un monde plus instable et dangereux que jamais », explique-t-il.

Et de souligner que la stabilité du royaume « le Maroc ne la doit à aucun parti, à aucune personnalité politique ou militaire… mais à Mohammed VI qui, depuis son accession au Trône, a fait des choix sages et lucides dans une transition délicate et complexe, même si aujourd’hui beaucoup pensent qu’elle était évidente.

Pour le fils du général Oufkir, Mohammed VI, « a fait le choix d’être aimé plutôt que craint… et c’est ce capital d’amour et de sympathie que le souverain a su susciter chez toutes les marocaines et les marocains qui a garanti et continue de garantir la stabilité, la sécurité et la cohésion nationale », constate-t-il.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Toutes les dernières actualités

Revoir les programmes Yanass TV

Toutes nos vidéos

VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 53
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 52
VIDÉO/Syrie – Les morts se relèvent à la fin du reportage
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 51
VIDÉO: Halal ou Haram
VIDÉO: Un israélien agresse des travailleurs palestiniens
VIDÉO: Robert De Niro soutient l’agressivité des israéliens
VIDÉO: Gala futsal en soutien au petit Imad

Abonnez-vous à notre newsletter

Cinéma

Étiquettes

Connexion