mardi , mai 22 2018
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / En un mot / Projet de loi de Théo Francken
Projet de loi de Théo Francken

Projet de loi de Théo Francken

Le controversé Théo Francken, secrétaire d’état à l’Asile, fait encore parler de lui. Pour faire oublier l’épisode des expulsions de soudanais qui continue à provoquer débat et pétitions de démission, il présente avec son collègue de la N-VA le ministre de l’intérieur, un projet de loi permettant des interventions policières aux domiciles des familles qui accueillent des réfugiés.

Instrumentaliser les juges d’instructions pour devenir le bras droit de l’Office des étrangers, sorte de « presse-bouton délivrant des mandats à la demande », selon la Plateforme citoyenne, qui depuis plusieurs mois coordonne l’hébergement de migrants chez des citoyens et dans un centre, s’inquiète d’un pas qui est posé dans la direction d’un délit de solidarité envers les étrangers en séjour illégal. « Il n’existe pas de délit de solidarité chez nous et c’est tout à l’honneur de la Belgique. Ce projet de loi est un pas vers la criminalisation de cette solidarité, alors que ce mouvement redonne à Bruxelles l’image d’une capitale de l’humanité et, à notre pays, l’image d’un peuple digne », dit-elle.

« Le dispositif s’appliquera à des migrants dont les demandes d’asile, de régularisation humanitaire ou médicale ont été rejetées, après la délivrance d’un ordre de quitter le territoire et l’épuisement de toutes les voies de recours », rassure les défenseurs du projet dont le ministre de la justice. »Un pas de plus dans la criminalisation des étrangers et des personnes qui les hébergent », ont dénoncé la Ligue des droits de l’homme, la Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers (Ciré) et le CNCD 11-11-11 dans un communiqué commun.

A propos de Ya Yanass

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com