20/09/2017
L'info en continu
Vous êtes ici: Accueil > Actualités > le Printemps d’Alhociema
le Printemps d’Alhociema

le Printemps d’Alhociema

Les manifestations populaires secouent la ville d’Al-Hoceïma depuis la mort tragique d’un vendeur de poisson dans une benne à ordures au barrage de police fin octobre. On accuse la police d’avoir donné l’ordre de le broyer ou au moins de laisser faire. Le procès qui a suivi n’a pas calmé les esprits surtout que dans ce pays l’appareil judiciaire est aux ordres du pouvoir exécutif. Les avocats de la victime ont vainement demandé au président la comparution des ministres « de souveraineté » la pèche et de l’intérieur, directement concernés par l’incident. Le premier devait expliquer comment peut-on vendre au port un poisson interdit en cette époque de l’année, le second comment peut-on confisquer le même poisson qui se vend librement à quelques mètres du barrage!!!
Ce début de ramadan s’annonce chaud, très chaud, et le pouvoir craint la contagion à d’autres du pays, d’ailleurs la petite ville d’Imzouren a été le théâtre d’incidents de heurts avec les services de l’ordre. Ce qui explique certaines pratiques de l’ancien régime; telles que des arrestations arbitraires en masse et des propos et accusations officiels d’un autre âge. Les manifestants sont accusés notamment « d’atteinte à la sécurité intérieure », d’avoir « reçu des transferts d’argent et un appui logistique de l’étranger » pour « porter atteinte à l’intégrité du royaume », ou encore d’alimenter « l’humiliation et l’hostilité à l’égard des symboles du pays ».
Au moins vingt personnes ont été arrêtés par la police marocaine, vendredi 26 et samedi 27 mai, à Al-Hocïma dans le nord du Maroc, lors d’une manifestation en soutien à Nasser Zefzafi, le leader de la contestation populaire dans la région, actuellement en fuite et recherché par les services de sécurité.

Après une journée calme, marquant le premier jour du mois de jeûne de ramadan, des incidents ont éclaté, samedi soir tard, quand des groupes de jeunes, ont commencé à se rassembler aux cris de « Vive le Rif » et à converger vers le centre-ville.

Les forces anti-émeutes sont intervenues presque immédiatement pour les disperser violemment à coups de matraques, a constaté l’AFP. « Pourquoi vous nous tapez ? », s’exclamait l’un de ces manifestants, tandis que la plupart reculaient sous les coups, se mettaient à couvert dans les ruelles, et que d’autres lançaient des pierres sur les policiers. Les incidents ont duré près d’une heure, et ont cessé vers minuit.

Depuis octobre 2016, la contestation menée par un petit groupe d’activistes locaux, le « hirak », a pris une tournure sociale et politique. Défiant le pouvoir depuis des mois par ses harangues enflammées, Nasser Zefzafi, le leader de ce mouvement, est recherché depuis vendredi soir par la justice, après avoir interrompu le matin même le prêche d’un imam dans une mosquée de la ville. Il est accusé d’avoir « insulté le prédicateur », « prononcé un discours provocateur » et « semé le trouble », selon le procureur local.

Selon l’Association marocaine des droits humains (AMDH) en revanche, c’est « l’insistance » de l’imam « à mobiliser les fidèles contre les manifestations », qui « a suscité l’ire des militants » présents, en particulier Nasser Zefzafi qui s’est estimé « directement ciblé par ce prêche ». Le leader politique, qui a pu échapper à la police, est actuellement en fuite.

Une importante délégation, constituée de sept ministres, s’était rendue à Al-Hoceïma pour y « accélérer » la mise en œuvre d’un catalogue de projets de développement de la région – pour la plupart lancés en 2015 . Mais les promesses du pouvoir central ne suffisent plus il faut des actes et des droits réclame un des manifestants.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Toutes les dernières actualités

Revoir les programmes Yanass TV

Toutes nos vidéos

VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 53
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 52
VIDÉO/Syrie – Les morts se relèvent à la fin du reportage
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 51
VIDÉO: Halal ou Haram
VIDÉO: Un israélien agresse des travailleurs palestiniens
VIDÉO: Robert De Niro soutient l’agressivité des israéliens
VIDÉO: Gala futsal en soutien au petit Imad

Abonnez-vous à notre newsletter

Cinéma

Étiquettes

Connexion