mercredi , novembre 14 2018
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / En un mot / Petits meurtres entre diplomates
Petits meurtres entre diplomates

Petits meurtres entre diplomates

Un journaliste a disparu en Turquie impliquant trois pays. La Turquie où le crime aura été commis. Les Etats-Unis où Jamal Khashoggi se réfugiait et le pays d’origine; l’Arabie saoudite accusé de meurtre.

Les autorités turques ont procédé à la fouille du consulat saoudien à Istanbul dans le cadre de l’enquête sur la disparition, deux semaines après la disparition de l’éditorialiste et après le passage de deux groupes de sécurité dépêchés par l’Arabie.

Donald Trump estimant de son côté que son éventuel assassinat, imputé à Ryad, pouvait aussi avoir été perpétré par des « éléments incontrôlables« . Ce qui pourrait signifier que c’est un aveu à demi mot de son allié de Riyad qui pèse des centaines de milliards de dollars pour l’homme d’affaires Trump. Le président turque de son côté ne s’est pas non plus montré déterminé comme à son habitude à découvrir la vérité. Cependant M. Erdogan a pressé à plusieurs reprises, en vain, les autorités saoudiennes de présenter des images prouvant que M. Khashoggi avait bel et bien quitté le consulat.

Un convoi de six voitures est arrivé au consulat sous haute sécurité ce lundi soir. Des policiers, certains en uniforme et d’autres en civil, sont immédiatement entrés dans le bâtiment pour entamer leurs recherches.

Le journaliste saoudien, critique du pouvoir de Ryad et exilé aux Etats-Unis depuis 2017, s’était rendu au consulat saoudien d’Istanbul le 2 octobre pour des démarches administratives en vue de son prochain mariage avec une Turque, Hatice Cengiz.

Il n’a plus été revu depuis. Ryad assure qu’il a quitté la représentation diplomatique, mais les autorités turques affirment le contraire et certains responsables accusent les autorités saoudiennes d’avoir fait assassiner le journaliste dans le consulat par un groupe d’agents envoyés spécialement à cette fin, ce qui coïncide avec l’arrivée à Istanbul de 15 officiels saoudiens qui ont aussitôt quitté le pays dans deux avions l’un s’est dirigé vers les Émirats et l’autre vers l’Égypte; alliés inconditionnels de Riyad.

Après une conversation téléphonique avec le roi Salmane, le président américain Donald Trump a émis une nouvelle hypothèse lundi: « Je ne veux pas spéculer à sa place mais il m’a semblé que, peut-être, cela pourrait être le fait d’éléments incontrôlables. Qui sait?« , a-t-il déclaré.

 

A propos de Ya Yanass

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com