vendredi , novembre 24 2017
Dernières Nouvelles

Maroc: demande d’enquête sur les violences policières

Les ONG Amnesty International (AI) et Human Rights Watch (HRW) viennent de demander officiellement aux autorités marocaines l’ouverture d’une enquête sur les violences policières à l’encontre de Nasser Zefzafi, leader du Mouvement Hirak en détention, et d’autres manifestants, dont de jeunes filles. Dans un communiqué, les deux ONG demandent aux autorités marocaines d’enquêter « sur les allégations crédibles de violence ... Lire plus »

Des réfugiés politiques marocains en Espagne!

Le nord du Maroc vit un mouvement de contestations sans précédent contre le pouvoir central. La ville d’Al-Hoceima, en face des côtes espagnoles, est en ébullition depuis plus de huit mois. Le mouvement appelé « Hirak » se durci malgré les arrestations massives et l’entêtement des autorités sécuritaires à vouloir mater le mouvement et le faire taire, notamment par l’utilisation arbitraire de ... Lire plus »

Samusocial: une affaire de famille

La démission forcée de Yvan Mayeur du poste de bourgmestre de la ville de Bruxelles, lâché par ses camarades et contraint par un climat de suspicion qui règne autour de la classe politique et essentiellement la famille socialiste, n’a pas pour autant clore l’affaire Samusocial. On apprend que cette association qui est sensée venir en aide aux sans abris était ... Lire plus »

« Hirak » au cœur de la capital

Toutes les tentatives du pouvoir central de faire taire le mouvement de contestation populaire déclenché à Al Hociema en octobre dernier, notamment par la répression et les arrestations tout azimut sont vouées à l’échec et ont produit l’effet contraire; la contagion d’autres régions du Maroc. »Hirak » mouvance gagne la capitale du pays; Rabat Une manifestation monstre s’est tenue ce dimanche au ... Lire plus »

Conflit du Rif: Les femmes s’y mettent

Al Hociema, nord du Maroc. Les femmes sont massivement impliquées dans le bras de fer qui oppose le pouvoir central aux manifestants à Al Hociema, largement soutenus dans d’autres villes du pays. Malgré les arrestations collectives et arbitraires dans les rangs des activistes, dont le leader du mouvement Nasser Zefzafi, Silia et les autres, une autre jeune femme reprend le ... Lire plus »

Un atterrissage forcé et des soupçons non fondés

Le pilote de l’appareil EasyJet avait décidé d’atterrir à Cologne après que des propos suspects eurent été rapportés par des passagers. Propos qu’il a jugé graves pour prendre une telle décision,basée sur des propos flous. Les trois hommes qui étaient entendus par la police allemande après cet atterrissage imprévu ont été relâchés, a indiqué le porte-parole de la police. On ... Lire plus »

Mayeur: la chute d’un système

L’homme fort du parti socialiste bruxellois, qui a pu s’acaprer du poste de bourgmestre de la capitale de l’Europe sans même être élu en poussant dehors son « camarade » élu Freddy Tielemnas.L’homme qui incarna l’aide sociale (CPAS) depuis 1999. Il est contesté par une grande majorité de ses administrés, essentiellement les commerçants de la ville suite à sa décision unilatérale de ... Lire plus »

Maroc secoué par la contestation et la répression

Le célèbre leader marocain du mouvement de contestations contre le pouvoir central, déclenché déclenché en octobre dernier, Nasser Zefzafi est en détention à la célèbre prison Oukacha, aux côtés d’autres militants; Fahim Ghattass, Ahmed Hezzar, Hannoudi El Habibi, Chakil Makhrouate, Mohamed El Mahdani et Mohamed Haki. Ils sont poursuivis, en attendant un complément d’enquête, « pour de nombreuses et très lourdes ... Lire plus »

Rif: « fitna » ou révolte

Depuis octobre 2016, plutôt depuis le 20 février 2011, le nord marocain, dit le Rif, est en ébullition sociale politique et économique. A l’arrivée du nouveau régime, il y a dix sept ans, ces « sujets rebelles » se mettaient à croire en jours meilleurs et en bout d’un tunnel qui ne fini plus. Erreur. Rien dans les faits ne changent. Le ... Lire plus »

Printemps du Rif

Dimanche 28 mai matin la police arrête Nasser Zefzafi, leader du mouvement de contestation du nord du Maroc. Il est immédiatement transféré au siège de la brigade nationale de la police judiciaire à Casablanca. Si l’activiste est poursuivi pour avoir « interropu l’imam dans une prière », selon les autorités, pourquoi l’expédier à presque 800km de chez lui pour l’interroger, se demandent ... Lire plus »