L’armée de l’occupation tue 61 manifestants Palestiniens. Ils manifestent depuis plusieurs jours  de l’autre côté de la frontiere, imposée par l’occupation sur les territoires. Pour justifier ces assassinats impliquant sans doute l’administration Trump qui inaugure à grande pompe leur ambassade dans la ville sainte Jérusalem, l’ambassadeur israélien a Bruxelles déclare: « les palestiniens tués à Gaza étaient des terroristes ». Rien que ça !

Ivanka Trump et Jared Kushner, la fille et le gendre mais aussi conseillers du président américain, ont pris part avec des centaines de dignitaires des deux pays à la cérémonie en grande pompe qui concrétise l’une des promesses les plus controversées du président Donald Trump et enflamme à nouveau les passions et provoque la communauté musulmane.

Saluée comme « historique » par Israël, elle est largement perçue comme un acte de défi envers la communauté internationale dans une période de grande inquiétude pour la stabilité régionale.

A quelques dizaines de kilomètres de Jérusalem, que Trump a décidé de reconnaître comme étant la capitale de l’état de l’occupant israélien, des affrontements ont éclaté dans la bande de Gaza aux abords de la frontière israélienne entre manifestants palestiniens et soldats israéliens. 55 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens, dont un garçon de 14 ans et plus 1000 blessés dont 5 journalistee au moins atteints de balles réelles.

Des milliers de Palestiniens quI n’ont rien à perdre se sont rassemblés à quelque distance de la frontière lourdement gardée par des snipers de l’armée qui tire sur tout ce qui bouge surtout que l’aval américain est acquis.