Pour son chef de file Dirck De Bolck:  « Il apparaît maintenant très clairement qu’il y a eu un jeu de dupe qu’on avait senti lors de la réunion de lundi passé lorsque nos propositions étaient systématiquement remises en cause. »  Il estime que la coalition PS-MR à Molenbeek était négociée depuis la semaine passée déjà.

« Catherine Moureaux a passé tout son weekend à taper sur le PTB alors qu’elle était, dans le même temps, en train de finaliser l’accord avec le MR en catimini. Jeudi passé, lorsque les négociations PS-PTB ont été rompues tant à Molenbeek qu’à Charleroi, une grande campagne nationale du PS a commencé même pas une demi-heure après l’échec des négociations, en affirmant notamment que nos mesures en matière de logement ou d’enseignement étaient impayables et irréalistes. C’était clairement une campagne commandée depuis le boulevard de l’empereur (siège du PS, NdlR). Preuve de ce jeu de dupe, le PS a préalablement préparé des visuels sitôt diffusés sur les réseaux sociaux une fois l’annonce de la rupture des négociations officialisée« , poursuit Dirk De Block.