mardi , novembre 21 2017
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / Maroc secoué par la contestation et la répression
Maroc secoué par la contestation et la répression

Maroc secoué par la contestation et la répression

Le célèbre leader marocain du mouvement de contestations contre le pouvoir central, déclenché déclenché en octobre dernier, Nasser Zefzafi est en détention à la célèbre prison Oukacha, aux côtés d’autres militants; Fahim Ghattass, Ahmed Hezzar, Hannoudi El Habibi, Chakil Makhrouate, Mohamed El Mahdani et Mohamed Haki.
Ils sont poursuivis, en attendant un complément d’enquête, « pour de nombreuses et très lourdes accusations », telles que l »Atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat à travers la perception de sommes d’argent », « Ébranler la loyauté des citoyens envers l’État marocain », « participation à un attroupement armé »… La liste des accusations est interminablement longue, ce qui signifie selon les avocats que les autorités sécuritaires, décriées même au sein des partis au pouvoir, tel que le PJD, et le PS, n’ont réellement rien de sérieux et de palpable contre ces manifestants qui ne font que revendiquer leurs droits, proclame une députée de la CDT Touria El Harch (photo), violemment face au nouveau ministre de l’intérieur.

« Monsieur le ministre, vous nous parlez de quels séparatistes? Monsieur le ministre vous nous parlez de quelle trahison? Que les jeunes sortent dans les rues pour revendiquer leurs droits légitimes!.. Nous avons soutenu la conciliation nationale pour qu’il n’y ait plus de répression et ni d’approche sécuritaire, pour un état de droit, pour une justice,.. Ce sont nos enfants on ne les a pas emmené de la Colombie… Tous les détenus ont déclaré à leurs avocats qu’ils ont été torturés. D’ailleurs la répression a visé d’autres villes que Alhoceïma, telles que Taounant, Rabat, Casablanca,.. Monsieur le ministre qu’est ce que se passe? Que des marches s’organisent à travers le monde contre notre pays? On demande la libération immédiate de tous les détenus. « .

Ils sont poursuivis notamment pour les délits suivants:

« Atteinte à la sécurité intérieure de l’État, en menant une attaque ayant pour but la dévastation, le massacre et le pillage dans plusieurs régions »;
« Préparation d’un complot visant à porter atteinte à la sécurité intérieure de l’État »;
« Atteinte à la sécurité intérieure de l’État à travers la perception de sommes d’argent, de dons et d’autres avantages pour mener et financer une activité et une propagande visant à porter atteinte à l’intégrité du Royaume et sa souveraineté »;
« Ébranler la loyauté des citoyens envers l’État marocain et les institutions du peuple marocain »;
« Participation et la contribution à l’organisation de manifestations non autorisées »
« Tenue de réunions publiques sans autorisation »
« Participation à un attroupement armé et à des actes de violence contre les agents de la force publique ayant entraîné l’effusion de sang »;
« L’offense et contribution à l’offense à une instance organisée et aux agents de la force publique lors de l’exercice de leurs fonctions »;
« L’incitation publique et la contribution à l’incitation contre l’intégrité territoriale du Royaume »;
« L’entrave préméditée d’un culte occasionnant un désordre de nature à en troubler la sérénité, la participation et l’incitation à la révolte armée et d’autres crimes passibles de sanctions pénales ».

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*