20/09/2017
L'info en continu
Vous êtes ici: Accueil > Actualités > Management de la terreur
Management de la terreur

Management de la terreur

Moins dangereuse que la déchéance de la nationalité: Les statistiques 2013 de l’Europol (European Police Office) sont significatifs; sur les 152 attentats commis ces cinq dernières années, 2 seulement sont attribués aux musulmans, le reste à des motivations séparatistes ou nationalistes. Ce n’est pas ce que les médias de masses martèlent à longueur de temps pour stigmatiser les musulmans et justifier le terrorisme d’état en Moyen et Proche Orient et en Afrique. Cette pensée, véhiculée ouvertement dans le monde politique, menace réellement la cohésion sociale et la cohabitation communautaire.Portrait5

Le candidat républicain Donald Trump n’est pas isolé dans sa croisade contre les musulmans. Lui qui veut leur interdire l’accès aux États-Unis ne fait que reprendre une l’idéologie néoconservatrice dangereuse qui a fait plusieurs centaines de milliers de victimes. Une mesure électoraliste moins dangereuse que la déchéance de la nationalité, pour des raisons ethniques, adoptée par les socialistes dans le « pays des Droits de l’homme ». Au rythme de ces propos et lois discriminatoires et islamophobes, tenus et décidés unilatéralement dans les hautes sphères des pouvoirs, bientôt des badges seront imposés dans nos sociétés. Des étoiles, pas de David mais de Mohamed, le vert remplacera le jaune, pour distingue ces « terroristes » potentiels qui vivent parmi nous.téléchargement (1)

Le ministre nationaliste de l’intérieur belge y réfléchit sérieusement puisque il propose déjà des badges aux réfugiés qui arrivent sur nos territoires. Et on sait qu’ils sont à plus de 99 % musulmans. Les minorités religieuses non musulmanes -Yazidis, ..-, que la presse, et même l’ONU, veulent nous faire croire, qu’ils sont des cibles, n’est qu’un leurre pour étouffer les voix qui s’élèvent contre cette politique de va-t-en guerre qui s’est accaparée de nos écrans. Ces voix sont de moins en moins audibles face à ce rouleau compresseur de propagande balayant des vérités et des voix de la raison avec la participation d’intellectuels et la complicité des élus issus de ce qu’on appelle la diversité. Ces élus sont plus que jamais des porteurs de valises et non de positions.

Ces ministres doivent être mis en prison: Le journaliste et conférencier allemand Christophe Hörstel fait un constat sans appel mettant en cause cette pensée dominante envahissante. Pour cet ancien conférencier au Centre des forces dirigeantes de l’armée allemande, les gouvernements européens font du management de la terreur, face à ce qu’ils appellent le terrorisme. Les ministres de la défense de l’intérieur et des affaires étrangères doivent être mis en prison, proclame-t-il. Nos services de renseignements sont impliqués d’une manière ou d’autre dans les attentats terroristes commis en Europe. Il se demande comment un attentat pourrait être commis à Paris sans que les services de polices ne soient pas au moins au courant! Et si c’était le cas la classe politique devra réclamer des têtes et non trouver des bouc émissaires.

Le management de la terreur nous est imposé dans nos salons, nos rues et même dans nos écoles. On impose à nos enfants des vérités qui ne sont parfois que mensonges et prétextes, interdisant de commenter, de s’interroger et encore moins de se douter. Dans tous les régimes politiques l’Histoire est écrite par les vainqueurs. Un parent s’interroge sur les réseaux sociaux à propos des minutes de silence imposées aux écoliers aux lendemains de certains attentats mais pas aux autres, dont parfois sont victimes des proches de certains de ces mêmes écoliers. Jamais nos dirigeants politiques n’ont décrété des minutes de silence lorsque des F-16 déciment des familles voire des villages tout entier au nom de la lutte contre des groupes dits terroristes, qu’on a soigneusement créés et financés avec notre propre argent. Des dizaines de cas, et de bavures mêmes, illustrent ce registre, en Bosnie, en Afghanistan où on a souvent bombardé des cérémonies de mariages et des marchés, probablement par plaisir comme ce fut le cas à Gaza, fait révélé par un soldat du Tsahal, au Yémen, en Syrie. Tous ces crimes commis par l’Est ou l’Ouest n’ont soulevé aucune condamnation et encore moins des minutes de silence, parce qu’ils seraient exécutés par de bons « terroristes », tels les soldats du régime du Caire, que continuent l’Allemagne, la France, l’Angleterre à armer à coup de milliards, en récompense , probablement, au massacre des manifestants à Rabia. Même les soldats du Tsar de Russie sont devenus de fidèles alliés, lui abandonnant la Crimée et bientôt l’Ukraine toute entière.

Punir des populations parce qu’elles ont osé résister: Au nom de cette guerre perdue d’avance, contre ce qu’on appelle terrorisme, on arme des maréchaux et des juntes militaires pour mater davantage leurs oppositions au mépris des droits les plus élémentaires et assurer la continuité sous la misère, le monopole, l’exploitation humaine. En Algérie, en Egypte, mais aussi dans d’autres régimes, en dehors du pouvoir absolu, les militaires détiennent le monopole dans plusieurs secteurs de l’économie. Et lorsque cette jeunesse -démocrate et laïque- tente de se soulever pacifiquement contre l’injustice, l’occupation, le totalitarisme, nos fidèles « démocrates » entrent dans l’arène sous de multiples prétextes et de grossiers mensonges, pour sauver leurs marionnettes. et punir les populations parce qu’elles ont osé résister.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Toutes les dernières actualités

Revoir les programmes Yanass TV

Toutes nos vidéos

VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 53
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 52
VIDÉO/Syrie – Les morts se relèvent à la fin du reportage
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 51
VIDÉO: Halal ou Haram
VIDÉO: Un israélien agresse des travailleurs palestiniens
VIDÉO: Robert De Niro soutient l’agressivité des israéliens
VIDÉO: Gala futsal en soutien au petit Imad

Abonnez-vous à notre newsletter

Cinéma

Étiquettes

Connexion