lundi , octobre 22 2018
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / les Russes se vantent d’avoir tué cent mille Syriens, des crimes de guerre selon Amnesty
les Russes se vantent d’avoir tué cent mille Syriens, des crimes de guerre selon Amnesty

les Russes se vantent d’avoir tué cent mille Syriens, des crimes de guerre selon Amnesty

Le général Viktor Bondarev , converti en sénateur, et président de la commission de défense et de sécurité au Conseil de la Fédération de Russie, la chambre haute du Parlement se vante d’avoir tué 100.000 Syriens depuis 2015. C’est lui qui commandait les forces aériennes d’août 2015 à septembre 2017 en Syrie.

Il a tenu des propos peut crédibles et provocateurs , selon l’opposition syrienne, lorsqu’il prétend de bombardements ciblés et de terroristes, sachant des dizaines de milliers d’enfants et de femmes sont tombés sous des barils explosifs et des tirs sauvages. « Toutes les frappes de l’aviation ont visé et visent encore avec précision les cibles terroristes. En trois ans, des dizaines de milliers de cibles terroristes ont été détruites (entrepôts de munitions, zones fortifiées, points de commandement) », a indiqué Viktor Bondarev, cité par l’agence Interfax. « Environ 100 000 terroristes ont été tués, dont près de 85.000 par notre aviation », a-t-il ajouté. Ce qui crédit par ailleurs les accusations de l’ONG Amnesty Internationale qui parle de crime de guerres.

Ce chiffre est en hausse constante. En décembre 2017, il y a quelques mois, le chef du Kremlin avait parlé de 48 000 militaires, ce qui tend à prouver que, malgré des déclarations répétées sur un « retrait » russe progressif de Syrie, les rotations sont restées inchangées, avec 5 000 soldats en moyenne envoyés sur place tous les trois mois.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) dresse un tout autre bilan. Entre septembre 2015 et septembre 2018, les frappes aériennes russes, affirme l’ONG, ont provoqué la mort de 18 096 personnes, dont 7 988 civils, soit 44 % du total. Parmi les victimes figurent également 5 233 combattants de l’OEI et 4 875 autres de divers groupes rebelles, a précisé Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’Observatoire.

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com