21/09/2017
L'info en continu
Vous êtes ici: Accueil > En un mot > le dictateur de tous les égyptiens
le dictateur de tous les égyptiens

le dictateur de tous les égyptiens

La force domine l’intelligence: Depuis décembre 2010, des hommes libres, au Maghreb, au Moyen et au Proche-Orient, meurent pour un monde meilleur, plus démocratique, plus juste, moins répressif, moins militaire.. Ils meurent sous des barils explosifs largués d’avions de leurs propres gouvernements, sous des bombes d’origine inconnue, dans des attentats attribués à des groupes radicaux issus des camps respectifs. Ils meurent. Et c’est le prix à payer, puisque la force domine l’intelligence dans nos sociétés souvent privées d’instruction et du savoir.Portrait5

En Syrie la guerre civile masque les vraies raisons de la révolution; la liberté et la démocratie qui signifie se débarrasser du régime sanglant de la famille Al Assad. Les puissances étrangères, les US, l’Iran et la Russie, règlent leur sale besogne sur le dos des syriens et au dépriment d’une vraie démocratie, qui peine à prendre le dessus dans une pagaille générale.

Le général Hafter complote:En Libye, un ancien général, Khalifa Hafter, déserteur de l’armée de Khaddafi, après le fiasco africain, tente de répéter le scénario Al Sissi en renversant les institutions élues et instaurer un régime totalitaire au service, probablement de ceux en Occident qui n’aiment pas le pouvoir des peuples. Hafter était refugié aux US pendant vignt ans se voit le nouveau Khaddafi de Tripoli. Fort par un soutien américain et des conseils de son camarade du Caire, selon certaines sources. L’avis des révolutionnaires diffèrent et lui promettent la même fin que l’ancien guide.

A quand le soulèvement, civile? En Egypte, Un autre général tente de masquer le druit des bottes en organisant des éléctions présidentielles sans candidats et aux règles qu’il a décidé. Une propagande sans précédent menée par sa presse, puisque tous les médias indépendants sont interdits comme il a interdit également les partis politiques hostiles et les manifestations. Malgré que la durée du scrutin a été prolongée l’opposition annonce que la participation n’a pas atteint 10%. Les médias du général, quant à eux parlent de 44% des inscrits. Personne n’y croit et moins les égyptiens qui continuent à manifester leur rejet des militaires.

L’éléction du dictateur ne fait pas de doute, et il pourrait avoisiner les 100% du suffrage, ce qui rappellera aux observateurs que la dictature exige un oui massif, et n’apprécie guère les 51% de la population, puisque le dictateur sera pour tous les égyptiens.

A quand le soulèvement, civile?

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Toutes les dernières actualités

Revoir les programmes Yanass TV

Toutes nos vidéos

VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 53
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 52
VIDÉO/Syrie – Les morts se relèvent à la fin du reportage
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 51
VIDÉO: Halal ou Haram
VIDÉO: Un israélien agresse des travailleurs palestiniens
VIDÉO: Robert De Niro soutient l’agressivité des israéliens
VIDÉO: Gala futsal en soutien au petit Imad

Abonnez-vous à notre newsletter

Cinéma

Étiquettes

Connexion