20/09/2017
L'info en continu
Vous êtes ici: Accueil > Actualités > La NSA vous écoute et Assange risque toujours sa tête
La NSA vous écoute et Assange risque toujours sa tête

La NSA vous écoute et Assange risque toujours sa tête

Julian Assange ne risque pas la chaise électrique de l’Oncle Sam par hasard! Ces révélations sur les méthodes d’espionnage de différents services américains continuent à faire des secousses même des camps alliés. La dernière en date est cet informaticien des Affaires étrangères belges, Freddy Vanbaelen, qui a été mis sur écoute par la NSA lorsqu’il était en poste à Vienne. C’est ce que le journal « La Libre » a découvert en consultant les nouvelles révélations de Wikileaks, publiées mardi. Freddy Vanbaelen était alors spécialiste IT à l’ambassade belge à Vienne. Il occupe aujourd’hui le même poste – très sensible – à l’ambassade de Belgique à Washington.

« C’est une nouvelle aussi pour nous« , réagit Didier Vanderhasselt, porte-parole aux Affaires étrangères. « Nous condamnons cette pratique d’espionnage et d’écoute, spécialement entre alliés. Nous allons prendre les mesures nécessaires.

Cette révélation est enfouie dans une série de dépêches confidentielles des autorités américaines où il apparaît, selon Wikileaks, que la NSA a espionné plusieurs hauts fonctionnaires européens spécialisés dans le domaine du développement économique.

Curieusement, le numéro de fax français d’un « cap De Coriolis » est aussi incorporé dans la liste tirée de la base de données de la NSA. Il débute par les mêmes chiffres que les numéros de la marine nationale. Ce qui n’a pas été vérifié, mais il faut savoir qu’un De Coriolis a commandé le sous-marin nucléaire français « Le Téméraire » et a dirigé le département des sous-marins de la marine à partir de 2005, date à partir de laquelle l’espionnage de la NSA a débuté.

« Je suis chargé de l’installation des réseaux informatiques dans les ambassades« , n déclaré l’intéressé, surpris d’apprendre la nouvelle à Washington.

Freddy Vanbaelen est un informaticien des Affaires étrangères qui soutient les ambassades belges dans le monde. Il existe deux postes de ce genre : l’un à Washington, l’autre à Bangkok. Un poste qui semble intéresse les Américains.

Julian Assange est toujours à l’ambassade de l’Equateur où il a demandé asile pour échapper aux autorités britanniques et suédoises qui comptent l’extrader vers les États Unis contre l’avis de l’ONU et des règles internationales.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Toutes les dernières actualités

Revoir les programmes Yanass TV

Toutes nos vidéos

VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 53
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 52
VIDÉO/Syrie – Les morts se relèvent à la fin du reportage
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 51
VIDÉO: Halal ou Haram
VIDÉO: Un israélien agresse des travailleurs palestiniens
VIDÉO: Robert De Niro soutient l’agressivité des israéliens
VIDÉO: Gala futsal en soutien au petit Imad

Abonnez-vous à notre newsletter

Cinéma

Étiquettes

Connexion