mardi , août 21 2018
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / La libération de l’icône de la cause palestinienne
La libération de l’icône de la cause palestinienne

La libération de l’icône de la cause palestinienne

L’icône de la résistance palestinienne l’adolescente de 17 ans, Ahed Tamimi, et sa mère, également incarcérée par l’armée de l’occupation, ont été libérées, après 8 mois d’incarcération pour avoir giflé deux soldats qui avaient fait irruption dans la cour de la maison familiale. Elles ont été conduites par des soldats jusqu’à leur village de Nabi Saleh. « Je ne regrette rien et je n’ai rien fait d’illégal, si c’était quelqu’un d’autres il les aurait peut-être tué » p-t-elle.

Sous les cris de la foule scandant : «Nous voulons vivre libres !» et face à un mur de caméras, les épaules recouvertes d’un keffieh, châle blanc et noir symbole de la résistance palestinienne, Ahed Tamimi a adressé des remerciements à la foule venue l’accueillir. «La résistance continue jusqu’à ce que l’occupation prenne fin», a-t-elle clamé, sa voix recouverte par les cris de ses soutiens.

L’adolescente a rendu visite à des proches qui ont perdu l’un des leurs, tué en juin dernier lors d’affrontements avec des soldats israéliens. Elle a ensuite déposé des fleurs sur la tombe du dirigeant palestinien Yasser Arafat, à Ramallah et s’est rendue au siège de l’Autorité palestinienne où Abbass l’attendait. Elle ega reçu un appel du président turc Erdogane.

Suite à sa libération deux Italiens et un Palestinien ont été arrêtés après avoir peint le visage désormais célèbre de l’adolescente aux longues boucles blondes sur le mur de séparation construit par Israël en Cisjordanie occupée

A propos de Ya Yanass

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com