Le parquet d’Istanbul a affirmé la semaine dernière que M. Khashoggi avait été tué dès son entrée dans le consulat et son corps démembré. Selon Sabah, à partir du 12 octobre, le chimiste et l’expert en toxicologie se sont rendus « régulièrement » au consulat pendant une semaine. Ils ont également entrepris d’effacer toute trace du meurtre dans la résidence du consul, proche du consulat.

Les deux hommes, venus, selon Sabah, avec une « prétendue équipe d’investigation » composée au total de 11 personnes, ont quitté la Turquie le 20 octobre.

Les enquêteurs turcs n’ont eu accès au consulat et à la résidence qu’après que le chimiste et l’expert en toxicologie se furent « débarrassés » du corps et eurent entrepris d’effacer toute trace.