mardi , juillet 17 2018
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / En un mot / Hirak du Rif: des Marocains de l’étranger risquent d’être arrêtés selon les autorités néerlandaises
Hirak du Rif: des Marocains de l’étranger risquent d’être arrêtés selon les autorités néerlandaises

Hirak du Rif: des Marocains de l’étranger risquent d’être arrêtés selon les autorités néerlandaises

Les peines de prison démesurées contre des manifestants du Rif n’est plus «une question interne« . 

Les peines de prisons, 308 années, prononcées contre les 53 manifestants du Rif, ont provoqué l’indignation générale de la rue et même au sein es partis politiques traditionnels qui n’ont pas l’habitude de commenter de telles décisions, considérées politiques. Certains députés de l’IS, opposition, tentent en vain de réclamer un débat parlementaire.

Leurs collègues hollandais n’ont pas attendu un tel feu vert, le débat parlementaire aux Pays-Bas a eu lieu, le sujet à l’ordre du jour a été incontestablement les lourdes peines auxquelles sont condamnés les manifestants du Hirak. Dans un discours devant le parlement, le ministre néerlandais des affaires étrangères, Stef Blok, a demandé aux militants «maroco-néerlandais de faire attention», une fois au Maroc.

Black list des autorités marocaines:  » liste de noms de sympathisants maroco-néerlandais»

Le ministre rappelle qu’une fois sur le sol marocain, les autorités onsidèrent les ressortissants néerlandais ayant la nationalité marocaine comme des Marocains uniquement. Tout en craignant que des sympathisants de la cause du Hirak soient arrêtés sur cette base, la député du PvdA, Lilianne Ploumen, évoque même l’existence d’une «liste de noms de sympathisants maroco-néerlandais».

«Beaucoup de militants du Hirak aux Pays-Bas ont peur d’aller au Maroc, car ils ont peur d’être arrêtés là-bas». Ce sentiment se serait renforcé après l’arrestation du militant belge, Wafi Kajoua, il y a trois semaines, au poste-frontière entre l’enclave espagnole de Melilla et la province de Nador, affirme Habib El Kaddouri, ancien porte-parole de la Fondation pour les Néerlando-marocains à un journal.

L’ambassadrice des Pays-Bas au Maroc a rassure et fait savoir que les binationaux «n’ont rien à craindre», toujours faut-il qu’ils «se comportent normalement» !!! une fois au Maroc. Ce qui ne lui a pas épargné d’être convoquée ce samedi par le ministère des Affaires étrangères marocain, selon une source journalistique.

«Il a été signifié au diplomate que les propos sur le Rif tenus par Stef Blok, chef de la diplomatie des Pays-Bas, sont incompris et inacceptables et ne cadrent pas avec le partenariat entre les deux Etats.» Et qu’il s’agit selon eux d’une «une question interne et ne doivent pas faire l’objet d’une ingérence étrangère».

A propos de Ya Yanass

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com