mardi , mai 22 2018
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / En un mot / Est-ce la fin des corporatismes?
Est-ce la fin des corporatismes?

Est-ce la fin des corporatismes?

En absence de bonne gouvernance, de syndicats indépendants et de partis politiques crédibles et audibles les citoyens n’ont que les réseaux sociaux pour se défouler et formuler leurs revendications légitimes.

Elles étaient légitimes en 2011 lorsqu’ils sont massivement sortis dans les rues pour réclamer plus de transparence politique, plus de libertés individuelles, et dénoncer la corruption, le népotisme et le gaspillage de fonds publiques.

Elles sont légitimes au Nord lorsque les habitants se sont insurgés contre la marginalisation réclamant le droit à l’enseignement, aux soins et au respect.

Elles le sont également à Jerada qui continue à se battre contre la précarité et la misère. Et ce ne sont pas de vagues promesses des autorités régionales, telle que des emplois saisonniers en Espagne, qui vont atténuer le ras-le-bol et le désespoir.

Elles sont aujourd’hui davantage légitimes lorsque des millions de Marocains dénoncent la flambé des prix de certains produits et estiment que ce n’est plus acceptable. Et ce n’est pas l’épouvantail d’anarchie (fitna), agité maladroitement par certains à chaque occasion, qui remplira les cadets des consommateurs ni les réservoirs de leur automobile.

Peu importe ce qui est derrière la campagne de boycott, anciens ou actuels politiques, l’essentiel est de saisir le message de méfiance et de condamnation et de répondre objectivement aux revendications de citoyens qui reflètent leur souffrance et leur inquiétude face à une classe dirigeante de plus en plus en décalage avec le quotidien de ces « étourdis » et « traîtres nationaux » insoumis aux syndicats et partis onéreux du système qui ne représentent que leurs états majors.

A propos de Ya Yanass

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com