20/09/2017
L'info en continu
Vous êtes ici: Accueil > Actualités > Dur dur d’être musulman
Dur dur d’être musulman

Dur dur d’être musulman

Dur dur d’être musulman en Occident. Dur dur de subir ces médias de masse accusateurs matraquent, bassinent matin et soir prédisant la fin du modèle de civilisation judéo-chrétienne, pour masquer la misère populaire, le chômage, la crise économique conçue et exécutée par Goldman Sacks et ses acolytes, récompensée à coup de milliards d’euros par Obama et Sarkozy, en remerciement, sans doute, des millions de dollars offPortrait5erts par Goldman aux candidats Obama et Hillary Clinton en 2008, à la Fondation Carla Bruni-Sarkozy, et à Sarkozy . “La première chose que vous devez savoir de Goldman Sachs, c’est qu’elle est partout. La banque d’investissements la plus puissante au monde est une gigantesque pieuvre vampire qui enfonce sans cesse son syphon sanguinaire dans tout ce qui a l’odeur de l’argent.”, rappelle le célèbre magazine Rolling Stone.

Coupables, nous sommes, d’être nés musulmans, de porter des noms venus d’ailleurs, d’avoir un des parents ou arrières parents issus de cette confession bannie. A chaque fait divers attribué aux descendants de musulmans est considéré impérativement comme étant un acte terroriste.

Musulman donc terroriste: Thomas Mair, extrémiste de droite, qui le revendique haut et fort devant les enquêteurs, assassine la députée britannique Jo Cox. Mais les médias n’ont à aucun moment fait allusion à l’appartenance idéologique de l’assassin et encore moins au terrorisme de l’extrême droite. Au contraire, on tente de lui trouver des excuses tel que son état mental pour sauver le Brexit dont la majorité des britanniques est favorable. Un Brexit qui soulagerait d’ailleurs l’Europe entière, souvent bloquée et empêchée par ce pays qui n’adhère à aucun projet européenne; ni à l’Euro, ni à Schengen, ni à la défense commune, ni même à une politique étrangère commune. On pourrait se demander à qui profite l’assassinat de la députée, surtout qu’on nous annonce dès le troisième jour de son assassinat que le IN l’emporterait?

« Il est temps de qualifier le meurtre de Jo Cox comme ce qu’il est : du terrorisme d’extrême droite», s’exaspère la chroniqueuse du journal conservateur The Telegraph Juliet Samuel. Et elle n’est pas la seule, au Royaume-Uni, à s’étonner de la réticence des médias et des responsables politiques à qualifier de « terroriste » l’assassinat de la députée du West Yorkshire, devant une bibliothèque où elle tenait sa permanence électorale. Le suspect, Thomas Mair, 52 ans, a été inculpé pour homicide.

split-jo-cox-NEWS-large_trans++qVzuuqpFlyLIwiB6NTmJwfSVWeZ_vEN7c6bHu2jJnT8

Alors que les liens du suspect, avec l’extrême droite sont au cœur de l’enquête de la police britannique, le journaliste américain Glenn Greenwald, s’étonne sur le site The Intercept du « contraste absolu avec un incident très proche qui a eu lieu au Royaume-Uni en 2010, lorsqu’un parlementaire britannique, Stephen Timms, avait été violemment poignardé et presque tué par une femme ».

Le journaliste rappelle qu’à cette époque, tous les médias britanniques avaient tout de suite qualifié l’attaque de « terroriste ». La différence ? Elle est « évidente », pour lui : « L’agresseur de Timms était musulmane, originaire du Bangladesh, alors que le suspect du meurtre de Cox… ne l’est pas. »

Détraqués ou terroristes! Aux États-Unis, théâtre de fusillades répétées dans les lieux publics, qui ne sont jamais qualifiées d’actes terroristes, sauf si les tueurs étaient musulmans. La fusillade d’Orlando, dont le tueur américain est d’origine afghane, donc musulman, est qualifiée immédiatement par la presse d’acte terroriste. Même le président monte au créneau pour justifier ses assassinats quotidiens exécutés en terre d’islam. Cependant des dizaines d’autres actes terroristes sont perpétrés contre des civils sans pour autant mériter cette qualification devenue politique. A Charleston, un attentat contre une église de Noirs faisant 9 morts, le crash de l’avion de Germanwings faisant 150 morts, la tuerie d’Oslo, … sont aussitôt relégués aussitôt au faits divers, parce que les terroristes ne sont pas musulmans. Un autre président, dont les sondages le donne à moins de 9% de favorable, apparaît spontanément sur toutes les télés pour alimenter sa guerre contre le terrorisme, suite à la mort de deux policiers poignardés. Avant même la désignation d’enquêteurs l’exécutif et ses médias lient le tueur à une organisation terroriste, sans jamais nous expliquer le lien entre les policiers et le tueur qui se connaissaient. Bizarrement le « terroriste » présumé , comme tous les autres avant lui en France, sont aussitôt abattus.

La foudre Valls s’abat sur eux : Aux États-Unis plus de 120 millions de dollars sont dépensés annuellement pour financer l’islamophobie. A vrai dire les citoyens musulmans ont assez de s’expliquer, de se justifier, de trouver des alibis, de manifester contre le terrorisme, le cas ces derniers jours à Paris, où les associations musulmanes étaient contraintes de manifester pour condamner la mort des deux policiers, avant que la foudre Valls s’abatte sur eux. Ils ont assez d’être la cible d’une presse complice et d’une classe politique sans scrupule, menacée par une opinion qui s’éveille un peu partout pour en finir avec le mensonge et la discrimination.

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Toutes les dernières actualités

Revoir les programmes Yanass TV

Toutes nos vidéos

VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 53
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 52
VIDÉO/Syrie – Les morts se relèvent à la fin du reportage
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 51
VIDÉO: Halal ou Haram
VIDÉO: Un israélien agresse des travailleurs palestiniens
VIDÉO: Robert De Niro soutient l’agressivité des israéliens
VIDÉO: Gala futsal en soutien au petit Imad

Abonnez-vous à notre newsletter

Cinéma

Étiquettes

Connexion