vendredi , novembre 24 2017
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / Actualités / Des lois et des expulsions en vrac
Des lois et des expulsions en vrac

Des lois et des expulsions en vrac

Bruxelles: Le secrétaire d’état belge à l’Asile et à la Migration, la nationaliste Theo Francken (N-VA), a profité d’une modification de la loi pour expulser 52 « criminels » du pays, révèle le journal néerlandophone De Standaard.
Selon la nouvelle loi, liée probablement aux fameuses lois votées à la va vite par-ci et par là dans différents parlements notamment en France, où Macron a instauré une loi de l’état d’urgence permanent, des personnes peuvent être expulsées de la Belgique si elles représentent un « danger pour la sécurité nationale », mais la définition exacte de cette notion fait débat. Un débat qui devait avoir lieu avant l’instauration et l’application de la loi et non après dans les colonnes de journaux.
Le premier ministre libéral Charles Michel ne fait que suivre et se soumettre, semble-t-il, à ses alliés les nationalistes de la N-VA. L’arrivée du président catalan à Bruxelles probablement à l’invitation de la N-VA démontre sa domination sur l’échiquier politique du pays.
Les personnes expulsées viennent de tous les horizons, comme le prouve la liste publiée par le quotidien néerlandophone: on y retrouve sept Marocains, deux Hollandais, deux Russes, deux Algériens, deux Tunisiens, deux Guinéens, un Bulgare, un Dominicain, un Kazakh, un Espagnol, un Slovaque, un Surinamien, un Libérien, un Polonais, un Ghanéen et un Italien.

A propos de admin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*