20/09/2017
L'info en continu
Vous êtes ici: Accueil > Art & culture > Bruxelles: la discrimination à l’embauche
Bruxelles: la discrimination à l’embauche

Bruxelles: la discrimination à l’embauche

Le ministre bruxellois de l’emploi, Didier Gosuin, rappelle que « la Région bruxelloise est particulièrement concernée par le problème de discrimination (à l’embauche), 72 % de sa population étant d’origine étrangère (contre 19 % en Flandre et 32 % en Wallonie). A Bruxelles, le taux d’emploi des travailleurs d’origine belge atteint 71 % (2012) alors que celui des personnes d’origine étrangère passe péniblement les 35 %. Les plaintes pour discrimination à l’embauche auprès de l’association Unia ont connu une explosion (+ 48 %) en 2016. »

Ce qui a incité les autorités de la capitale à mettre en place une nouvelle législation, qui permettra aux 27 inspecteurs régionaux d’utiliser des identités d’emprunt afin, par exemple, d’envoyer des doubles CV où, à compétences égales, seuls les critères de l’origine ethnique, linguistique, d’âge ou autres sont modifiés. Objectif : vérifier que les employeurs garantissent les mêmes chances à tous les candidats. Les appels “mystère” visent “à s’assurer qu’un employeur n’accepte pas des demandes discriminantes venant de clients potentiels” , précise le texte. On pense ici aux agences d’intérim. Cette volonté, concrétisée par le ministre de l’Emploi Didier Gosuin (Défi), présentait certains écueils qui ont tous été levés, annonce-t-il alors que son gouvernement adoptait le dispositif jeudi.

A la question de savoir si cette législation qui a un objectif dissuasif assumé ne fera pas que retarder les phénomènes de discrimination dans le processus d’embauche, Didier Gosuin réplique que la réglementation aura déjà pour effet de donner une chance aux candidats éventuellement victimes de discrimination de “franchir la porte du bureau des ressources humaines”. “Si on veut casser les préjugés, il faut casser cette barrière… Aujourd’hui les candidats ne sont tout bonnement pas convoqués pour défendre leur candidature”.
Mais franchir la porte du bureau des ressources humaines ne signifie nullement un recrutement et encore moins la fin de la discrimination.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Toutes les dernières actualités

Revoir les programmes Yanass TV

Toutes nos vidéos

VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 53
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 52
VIDÉO/Syrie – Les morts se relèvent à la fin du reportage
VIDÉO: La presse dans tous ses états : édition 51
VIDÉO: Halal ou Haram
VIDÉO: Un israélien agresse des travailleurs palestiniens
VIDÉO: Robert De Niro soutient l’agressivité des israéliens
VIDÉO: Gala futsal en soutien au petit Imad

Abonnez-vous à notre newsletter

Cinéma

Étiquettes

Connexion