lundi , juillet 22 2019
Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil / En un mot / Assassinat ou mort suspecte du président Morsi
Assassinat ou mort suspecte du président Morsi

Assassinat ou mort suspecte du président Morsi

Le premier président égyptien élu démocratiquement, Mohamed Morsi, est décédé devant ses juges lors d’une audience au tribunal du Caire. Il était emprisonné depuis  six ans dans des conditions d’isolement impitoyables

Il était poursuivi pour trahison par le junte militaire au pouvoir depuis le putsch du 30 juin 2013 mené par le général Al-Assissi qui a généralisé la répression l’emprisonnement et les assassinats des opposants toutes tendances confondues et ce avec le soutien et la bénédiction de l’Occident.

« Le tribunal lui a accordé le droit de parler pendant cinq minutes. Il est tombé sur le sol dans la cage des accusés et a été immédiatement transporté à l’hôpital » où il est décédé, a indiqué le parquet général. « Il est arrivé à l’hôpital et il n’y avait pas de nouvelles blessures visibles sur le corps« . L’autopsie  réclamée par les organisations internationales a été refusée ce qui en dit long sur les pratiques barbares de ce dictateur rappelle l’un de ses opposants à l’étranger.  « Nous n’avons même pas pu le voir au tribunal à cause des parois de verre blindé (du box) insonorisé. Mais d’autres détenus nous ont fait signe qu’il n’avait plus de pouls« , a raconté à l’AFP l’un de ses avocats, Me Maksoud.

Pour le Parti de la liberté et de la justice auquel appartient Mohamed Morsi, il s’agit d’un « assassinat« , dénonçant de mauvaises conditions de détention dont « le but était de le tuer à petit feu« . En mars 2018, une commission britannique indépendante avait condamné son maintien à l’isolement 23 heures par jour, dans des conditions de détention pouvant « relever de la torture ou du traitement cruel, inhumain ou dégradant« . « Le refus d’un traitement médical de base auquel il a droit pourrait entraîner sa mort prématurée« , avait alors déclaré devant le Parlement britannique le député Crispin Blunt, président de cette commission.

Le chef de l’Etat turc Recep Tayyip Erdogan, l’a qualifié de « martyr« . L’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, a exprimé « sa profonde tristesse« .  Selon Jonathan Schanzer, du cercle de réflexion Foundation for Defence of Democracies (FDD), « étant donné les circonstances, Mohamed Morsi sera considéré comme un martyr« . Amnesty International a demandé une « enquête immédiate » sur la mort de M. Morsi, qualifiée de « profondément choquante« .

Human Rights Watch (HRW) a dénoncé « l’échec du gouvernement à lui accorder des soins médicaux adéquats, encore moins des visites de sa famille« . Le leader islamiste avait été jugé dans plusieurs affaires dont un dossier d’espionnage au profit du Qatar, devenu la bête noire des régimes totalitaires du monde arabe depuis la révolution de 2011. Il avait été condamné à la réclusion à  perpétuité et à un total de 45 ans de prison dans deux affaires; incitation à la violence contre des manifestants fin 2012, une mascarade puisqu’il faisait parti lui même des manifestants contre le régime, et espionnage au profit du Qatar.

A propos de Ya Yanass

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com